Tour de France 2010 - 7ème étape : Tournus - Station des Rousses (résumé)

Publié le par Julien HOLTZ

Couverture média et interviews de la 7ème étape


Les vidéos
Résumé de l'étape

 

Cyclisme - Tour : Chavanel, une victoire de classe



Interview du vainqueur de l'étape
Sylvain Chavanel



Sujet magazine
La caravane publicitaire, introduite sur le Tour de France en 1930. 180 véhicules cette année.


 


Les réactions

Jérôme Pineau : « J’ai vu dans son œil que personne n’allait le reprendre »

C’est le travail de toute une équipe qui est récompensé. C’était un beau spectacle, et c’est aussi la victoire d’une amitié, d’une complicité. Lorsque Sylvain est revenu sur moi, je savais déjà qu’il le faisait parce qu’il se sentait fort. Et quand je l’ai vu partir, j’ai vu dans son œil que personne n’allait le reprendre.
Je suis heureux pour cette équipe, car beaucoup de gens disent que nous ne pouvons rien faire sans Tom. Bien sûr c’est un grand champion, mais nous prouvons aussi qu’il y a d’autres coureurs. Au Giro, beaucoup doutaient de nous, et nous avons remporté deux étapes. Sur ce Tour de France, on doutait encore de nous et nous avons remporté deux étapes, pris deux fois le Maillot Jaune.
Ce maillot me plait et j’ai de bonnes jambes, donc nous ne nous fixons pas de limites. Et si jamais Sylvain doit le prendre, cela ne me pose aucun problème, car il ne le fera que s’il se sent fort.

 
Sylvain Chavanel : « Une fois c’est déjà rare. Deux fois, c’est magnifique »

Je crois que les prochaines années je ne ferai plus aucune compétition pendant le mois de mai, quand je vois dans quelle forme je suis en ce moment sur le Tour. J’avais des jambes de feu, et je savais que je me trouvais sur des ascensions qui me correspondes très bien, à 4 % de dénivelé moyen à peu près. Au début j’avais peur d’attaquer, car je ne voulais pas ramener des coureurs sur Jérôme. Et lorsque je l’ai repris, il m’a dit « vas-y », il n’en pouvait plus.
Nous sommes dans une spirale incroyable sur ce Tour 2010. Nous avons bien commencé avec toute l’équipe, et cela se poursuit parfaitement. Ce que nous avons fait sur une étape à Spa, c’es déjà rare. Mais alors le faire deux fois, c’est magnifique. Maintenant, on va essayer d’en gagner une troisième !
J’ai commencé à pensé au Maillot Jaune dans la dernière ascension, et je me suis dit qu’après l’avoir perdu, c’était un beau coup de le reprendre. Demain je ferai tout pour le défendre, mais je sais que la bataille va surtout concerner les Contador, Schleck et Evans. Au milieu de tou ça, je vais tout donner mais si je le perds ce n’est pas grave.
En ce moment je suis sur mon petit nuage, je ne réalise pas. Mais je vois que j’ai beaucup de soutien, sur la route et partout. Cela me fait chaud au cœur.

Commenter cet article