Tour de France 2010 - 3ème étape : Wanze - Arenberg Porte du Hainaut (résumé)

Publié le par Julien HOLTZ

Couverture média et interviews de la 3ème étape


Les vidéos

Résumé de l'étape

Cyclisme : Le journal du Tour : 3e étape
Les événements marquants de la 3e étape, disputée entre Wanze (Belgique) et Arenberg.




Interview du vainqueur de l'étape
Thor Hushovd



Sujet magazine
Les pavés sur le Tour de France, avis de Cervélo et de Bernard Hinault.


 



Les réactions

Fabian Cancellara : « Des émotions multiples »

« C’est une étape où les émotions sont multiples. D’un côté, c’est réjouissant parce que je récupère le Maillot Jaune, et parce qu’Andy gagne du temps sur ses rivaux. C’était une grande journée, dans le sens où le travail d’équipe a été remarquablement effectué. Nous avions une opportunité de sortir le meilleur de nous-mêmes, et c’est ce que nous avons fait, mais je ne peux pas ignorer la partie négative du bilan du jour : nous avons perdu Frank. C’est une grande peine de voir un coéquipier et ami chuter et quitter le Tour. Mais tout le monde savait que ce serait dangereux aujourd’hui, et qu’il faut toujours prendre le Tour jour par jour. Nous étions prêts. Mais il n’y a rien à faire contre une chute comme celle-là. C’est le sport, c’est le cyclisme : un jour tu perds, un jour tu gagnes.
C’est particulier de reprendre le Maillot Jaune ici, à Arenberg. Maintenant, nous venons de boucler trois jours exceptionnels, il est temps de calmer le jeu et de travailler pour une arrivée au sprint. C’est ce que nous pouvons attendre des deux prochaines journées. Je pense pouvoir garder ce Maillot Jaune jusqu’aux montagnes, et là il sera temps de travailler pour Andy. »

 
Thor Hushovd : « Je connais ma force sur les pavés »

« Mon équipe a beaucoup travaillé sans être récompensée hier, mais aujourd’hui j’ai réussi à gagner l’étape et c’est une belle satisfaction. Hier, je n’étais pas d’accord avec la décision d’annuler l’attribution des points, mais ce matin je me suis dit que c’était déjà de l’histoire ancienne, et je me suis totalement reconcentré sur la course. J’ai repéré depuis longtemps cette étape, car je connais ma force sur les pavés, et je savais que j’avais des chances de m’imposer. Du coup, j’étais décidé « d’aller à la guerre » pour cette étape. Ensuite, il faut de la chance pour que cela se passe bien sur les pavés, il faut être en forme. Aujourd’hui j’avais tout.
C’est un premier pas pour le maillot vert. Je sais que pour l’instant, je suis content de ce que j’ai fait, et j’ai encore les moyens de défendre ce maillot longtemps. Mon équipe est très forte, et je me sens très rapide, donc je pense pouvoir encore gagner d’autres étapes. »

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article